Fiches ateliers de Grimpe d'arbres

Fiches Moulinettes

Description

Choix de l’arbre : bien branchu. Un participant au sol assure à l’aide d’un nœud autobloquant (« le prussik ») le grimpeur qui ascensionne l’arbre. Ensemble et chacun leur tour, ils découvrent  la grimpe, de branche en branche jusqu’au point le plus haut de la corde «  la cime ». Grâce à des geste simples et fiabilité sans failles. Une fois grimpé tous les deux, ils changent d’arbre avec un autre binôme. Tous les participants sont actifs en même temps puisque nous installons autant d’arbre que de binôme sur un site de pratique.

 

Objectifs pédagogiques

Bâtir ou renforcer une relation de confiance mutuelle. Développer l’assurance en soi. Etre au plus proche de l’arbre et se servir de toutes les parties végétales et corporelles pour grimper. Enfin atteindre un point de vue en hauteur sur la canopée.

 

Variantes La grimpe sensorielle

- Les yeux bandés

Amène une grimpe uniquement par le touché et empêche l’appréhension du vide lié à la vision. 

- Pied nu 

Eprouver des ressentis différents en fonction de l’écorce des arbres.

- Grimpe au plus proche du naturel.

 

La grimpe sensoriel permet de comprendre de manière tactile les différences entre essences.

- La cordée 

Elle consiste à attacher plusieurs grimpeurs les uns derrière les autres sur la même corde ; ils peuvent ainsi s’entraider et se retrouver ensemble dans les branches. 

C’est un bon outil pour travailler sur l’échange et le partage. Dans la difficulté de la grimpe ou si un participant refuse absolument de grimper ou n’y arrive pas il est valorisé en assurant plusieurs de ses camarades.

 

Matériel 

  • L’atelier : Corde de 40 m, passant dans une fausse fourche et sangle cousue, en vue d’éviter le frottement au tronc. Une échelle de corde pour accéder aux premières branches.
  • Le participant Un Harnais, un nœud autobloquant (prussik), et un mousqueton trois mouvement.

Matériel pour l’atelier 

 

  • Corde de 30 à 60 m (1)
  • Fausse fourche (1)  
  • Sangle (2)  
  • Harnais (2)
  • Prussik (1)
  • Mousquetons (de 2 à 4)
  • Echelle de corde  (1)

Fiches Cordes de déplacements

Description

Choix de l’arbre : port libre avec des ouvertures dans son branchage. L’arbre est plus ou moins vieux en fonction du site de pratique.

Installation de plusieurs cordes individuelles « auto assurance » sur les divers côtés de l’arbre. De 4 à 8 cordes en fonction de l’arbre. Par un système de nœuds autobloquants, chaque grimpeur se hisse sur une corde pour atteindre progressivement les branches de l’arbre. Ensemble dans un même arbre, accompagnés d’un éducateur, les grimpeurs expérimentent l’immersion dans l’arbre. 

C’est la plus simple des façons de se déplacer dans le houppier d’un arbre.


Objectifs pédagogiques

L’arbrosenteur amène une confiance en soi progressive puisqu’il s’étale sur la durée. En tant que grimpe en autonomie,  il donne la possibilité à chacun de s’adapter à son rythme à la hauteur et à l’immersion dans un arbre. Il renforce également le groupe en lui faisant partager une expérience commune.

Enfin cet atelier conjugue parfaitement la grimpe et la sensibilisation à l’arbre puisqu’une fois tous dans celui-ci nous pourrons observer les composantes et les éléments originaux de l’arbre.


Variantes

Se déplacer sur une branche, exercice d’adresse et d’équilibre accompagné par l’éducateur.

Jeux de groupe dans l’arbre, permet d’appréhender la hauteur.

Donne l’accès à des ateliers de découverte des insectes arborés.

Donne l’accès à une installation arboré.

Stage de plusieurs jours pour acquérir une réelle autonomie.


Matériel 

La quantité dépend du nombre de grimpeurs. Ex : pour 1 groupe de 8, il y aura 8 cordes, 8 fausses fourches, 8 harnais etc…

 

  • Corde de 40 m à 60 m  
  • Fausse fourche   
  • Sangle   
  • Harnais   
  • Prussik   
  • Mousquetons 

Fiches Ateliers spectaculaires

Description

 

- La tyrolienne : la tyrolienne est un atelier à sensation qui consiste à glisser grâce à une poulie le long d'une corde tendue entre deux arbres.

- Le pont de singe est un atelier sensation avec 2 cordes parallèles tendue entre deux arbres à une dizaine de mètres de hauteur qui consiste à passer d'un arbre à l’autre. Les participants passent chacun leur tour et sont assurés du sol par l’E.G.A.

- Pendule : balançoire géante reliée à une corde tendue entre deux arbres, avec départ d’une branche d’un arbre

Pour ces ateliers, nous choisissons deux ou trois gros arbres, bien espacé avec un couloir de l’un à l’autre.

 

Toujours assuré ou accompagné par un EGA, ces ateliers se pratiquent individuellement, les participants passent donc les une après les autres

 

Objectifs pédagogiques

Surmonter la peur du vide pour vivre une expérience individuelle de plaisir.

 

Variantes

Les yeux bandés. Peut s’intégrer à un grand jeu ou une thématique.

 

Matériel 

 

  • Cordes (de 2 à 4) 
  • Poulies (de 2 à 4)
  • Sangles (jeu d’une quinzaine)
  • Mousquetons (de 8 à 12)
  • Tendeur descendeur de type gri-gri (2 à 4),
  • Harnais (2)
  • Fausse fourche (1)
  • Prussik (1)
  • Echelle de corde (1)

Fiches Nuit Bivoauc

Description

Choix de l’arbre : Vieux, branchu, bien ouvert. Installation de cordes en auto-assurance et de hamacs. 

A la tombée de la nuit, les participants grimpent en autonomie pour aller s’installer sur des hamacs perchés dans les branchages d’un arbre, entre 10 et 15 mètres de haut.

Accompagné de deux encadrants ; un au sol, l’autre dans les branches, le groupe se retrouve petit à petit dans le houppier.

En hamac, au fond son sac de couchage, bercé par les bruits de la forêt, chacun s’endort. 

Les encadrants restent toute la nuit, un dort au sol, l’autre dans les branches ; en cas de nécessité ils pourront intervenir.

Le lendemain au réveil,  les encadrants accompagnent à rejoindre la terre ferme pour un petit déjeuner forestier.


Objectifs pédagogiques

Vécu comme un véritable défi par les participants, la nuit bivouac est une expérience nocturne de la forêt et de la grimpe d’arbre.

Retrouver la pratique de l’auto-assurance, découvert la journée, de nuit. 

Ecouter les bruits de la forêt, les identifier. 

Solidariser un groupe.


Variantes

Conte arboré

Musique en arbre

Nuit bivouac en hamacs installés au sol.

 

Matériel 

Le nombre de hamac et la quantité dépend du nombre de grimpeur-dormeur. La liste ci-dessous correspond à 1 grimpeur-dormeur.

 

  • Corde 40 m - 60 m  
  • Fausse fourche   
  • Sangle (2)  
  • Harnais (1)  
  • Prussik (1)  
  • Mousquetons  (2)  
  • Longe pour la nuit (1)  
  • Un hamac

 Association Les Tas De Nature

81 avenue du Loup

64000 Pau

 

GSM 06-82-96-42-11

 

Site web : www.lestasdenature.com

E-mail :  lestasdenature@gmail.com

 

sortie n°10 de l'autoroute A64